Liaison Boulemane - Errachidia

Lundi 22/02

325 km

Le bivouac se réveille doucement dans un froid toujours aussi glacial, cependant le vent a diminué d’intensité. Nous nous rendons au briefing général à 7h30 et la mauvaise nouvelle tombe aussitôt : la première véritable étape de piste est annulée à cause des conditions météorologiques. Les trombes d’eau de la veille ont eu raison des pistes, les passages d’oued sont impraticables. Du coup la caravane empruntera la route une journée de plus… Cette sentence est dure à avaler car nous attendions ce jour depuis longtemps ! Il faudra patienter encore un peu...

Le départ est prononcé selon les numéros, ainsi aujourd’hui nous partons dans les derniers, à 11h du matin. Heureusement le soleil est là pour nous remonter le moral, lui qui faisait cruellement défaut depuis le début de cette aventure. Mais surtout l'endroit choisi pour le bivouac est magnifique...

Enfin nous prenons la route et n’hésitons pas à en sortir dès que l’occasion se présente pour faire quelques mètres de piste tant mérité. On en profite pour faire quelques photos car les paysages qui s’offrent à nous sont grandioses. Jugez par vous-même mais l’on se sent totalement perdu et minuscules dans cette immensité…

On traverse tout de même quelques villages, et l’on découvre l’effet du Trophy sur les enfants… Tous les gosses sont au bord de la route, tendent les bras pour taper dans nos mains au passage, réclament des stylos à tout va etc. Un ou deux caillassages tout de même mais dans l’ensemble c’est plutôt bonne ambiance et nous attrapons vite le virus et tapons dans toutes les mains tendues.

Nous passons pour la première fois près d’un oasis où le contraste est saisissant ! L’intrépide Cécile nous dégotte un point de vue et hop nous voilà parti pour une petite ascension. Le paysage est alors magnifique, avec une lumière qui s’estompe en fin de journée ! La pause est courte car la luminosité baisse et le nombre de kilomètre à parcourir est inconnu.

On reprend alors la route pour finalement encore 2h et l’on arrive de nuit. Nous arrivons au bivouac après 5 km de piste, enfin ! Cela démangeait la voiture qui s’est défoulée un bref instant… C’est aussi notre premier contact avec le sable, en effet c’est dans une zone sablonneuse que le bivouac est installé et l’on constate déjà que quelques équipages en ont fait les frais…

On ne déroge pas au rituel une fois arrivé, alors on est parti pour faire la queue à l’essence, on inspecte rapidement la voiture qui n’a pas vraiment souffert depuis le début et qui ne présente toujours aucun problème, en prévision de demain, que l’on espère le vrai commencement de la piste… Puis on se dirige vers les immenses tentes nous abritant pour manger. On rate le briefing et la vidéo du jour à cause de notre arrivée tardive vers 20h !

Toujours pas de douche, l’hygiène est sommaire, à base de lingettes mais Cécile a trouvé un produit magique pour se laver les cheveux... Pendant que le reste du groupe allume un feu avec quelques maigres branches de bois nous permettant de tenir quelques minutes, nécessaires pour manger les premiers chamallow grillés...

Commentaires (1)

1. tom 10/03/2010

tu fais un peu peur cec,
trop bo les paysages

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×